Échangez avec nous

Communiqué

Actualités de la Chambre.

Le budget provincial 2017 permettra aux entreprises de recruter, investir et innover

Gatineau, le 29 mars 2017 – « Pour créer de la richesse, les entreprises doivent investir, innover et recruter davantage. On retrouve dans le budget 2017-2018 des mesures pour soutenir les entreprises dans ces actions », ont déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et Jean-Claude Des Rosiers, président de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG).

Recruter – Face au défi démographique que connaît le Québec, les entreprises éprouvent régulièrement de la difficulté à trouver des travailleurs qualifiés, ce qui freine leur expansion. La FCCQ et la CCG avaient proposé une série de recommandations pour accroître l’offre de main-d’œuvre en déployant près de 290 M$ sur cinq (5) ans. Le budget 2017-2018 contient quelques mesures qui favoriseront le choix, par les jeunes et les travailleurs, des métiers en demande, ainsi que le développement par les travailleurs en emploi de leurs compétences sur la vie entière. La FCCQ et la CCG sont particulièrement heureuses des budgets accordés pour promouvoir les métiers en demande, favoriser l’intégration des travailleurs immigrants, pour favoriser l’accès aux études à temps partiel en formation professionnelle et technique et pour accroître l’accessibilité à la formation continue et à la formation d’appoint dans le secteur professionnel des cégeps et commissions scolaires.

Investir ‑ Les entreprises doivent constamment investir pour améliorer leur productivité. La FCCQ et la CCG avaient demandé une mesure temporaire d’amortissement en un an de l’ensemble des dépenses en capital. Le budget répond en partie à cette demande, de deux manières. D’une part, en ajoutant à l’amortissement existant des dépenses en capital en matériel de fabrication des entreprises manufacturières une déduction additionnelle de 35%. D’autre part, il ajoute le matériel informatique aux catégories de biens admissibles. En ce qui concerne le domaine manufacturier, il faut savoir qu’il est représenté par environ 180 entreprises en Outaouais, dont une centaine à Gatineau1.

Innover ‑ L’innovation dans les produits et les procédés de production représente la clé de la compétitivité future des entreprises.  La FCCQ et la CCG avaient demandé au gouvernement de mieux soutenir la chaine complète de l’innovation, de la recherche fondamentale à la commercialisation.  Le budget 2017 répond à cette demande, notamment par une mesure pour soutenir les organismes voués au transfert et à la commercialisation des innovations.

Entrepreneuriat - Le dynamisme entrepreneurial est l’un des déterminants de la prospérité future. La FCCQ et la CCG avaient proposé des mesures pour favoriser une culture économique qui valorise la prise de risques et la liberté d’entreprendre, dans un écosystème entrepreneurial qui tient compte de l’évolution des technologies et des marchés. La FCCQ et la CCG se réjouissent de voir inscrite au budget une somme de plus de 440 M$ sur cinq ans qui aidera à stimuler le potentiel entrepreneurial des Québécois et qui constituera le futur plan d’action en entrepreneuriat. Le plan d’action établi par le gouvernement servira à connaitre les mesures concrètes. Investir dans des programmes scolaires en Outaouais ainsi que le mentorat pour entrepreneurs serait des mesures bénéfiques pour Gatineau.   

Fardeau fiscal des entreprises - Les entreprises qui ont la capacité de choisir la juridiction dans laquelle elles investissent comparent la charge fiscale globale dans chacune d’entre elles. La FCCQ et la CCG ont toujours demandé au gouvernement de ramener le fardeau fiscal des entreprises à un niveau compétitif par rapport aux juridictions voisines, notamment l’Ontario. Le budget 2017 poursuit dans cette orientation en maintenant les réductions du taux de cotisation au FSS et du taux d’imposition des PME manufacturières, annoncées précédemment, qui donneront leur pleine mesure cette année et l’an prochain. 

Finances publiques - L’investissement privé est favorisé quand les investisseurs perçoivent le risque d’une hausse du fardeau fiscal. Le degré d’endettement d’un gouvernement est un indicateur parlant à cet égard. C’est pourquoi, pour favoriser l’investissement privé, la FCCQ et la CCG appuient résolument le gouvernement dans son orientation de réduire sa dette. Le budget 2017 démontre une constance à cet égard en prévoyant un versement 2,5 milliards au Fonds des générations. Toutefois, le gouvernement n’a toujours pas donné suite à la recommandation du Vérificateur général à l’effet de fixer des cibles intermédiaires en matière de diminution du ratio d’endettement. Rappelons qu’un objectif avec une échéance dans neuf ans (2026) n’est pas contraignant quand un mandat électoral ne dure que quatre ans. 

Développement régional - Soucieuse de la réalité économique des régions, la FCCQ et la CCG préconisent constamment des mesures de développement régional. Dans le budget 2017, la FCCQ et la CCG retiennent notamment :

Santé et éducation – La FCCQ et la CCG préconisent que les investissements supplémentaires pour l’éducation et la santé servent, entr’autres, à l’amélioration de l’accessibilité des services de santé en Outaouais ainsi que continuer d’épauler le développement de l’Université et des Cégeps sur le territoire. Il faudra attendre les mesures précises afin de se prononcer sur les bénéfices qui seront apportés pour la région.

Transport collectif - Des investissements de 333 M$ sur une période de cinq (5) ans verront également à soutenir le financement, d’augmenter l’offre de services de transport collectif et de bonifier le soutien au transport adapté dans toutes les régions du Québec. Gatineau pourra ainsi bénéficier de certaines sommes à investir dans le transport en commun qui est un acteur de développement économique d’importance pour une ville.

Transfert d’entreprises - La FCCQ et la CCG militent depuis longtemps en faveur d’un ajustement des règles fiscales qui permettraient aux entreprises d’avoir en mains les outils nécessaires pour réagir adéquatement aux offres d’achat non sollicitées et des mesures pour faciliter le transfert générationnel de nos entreprises. Elle se réjouit de voir ces mesures inscrites au budget.  Aussi, elle réclamait depuis longtemps un ajustement des règles fiscales afin de donner la flexibilité nécessaire aux bâtisseurs et entrepreneurs désirant céder le contrôle de leur entreprise à des membres de leur famille ce qui figure au budget.


1. Source : ICRIQ - 2017

À propos de la CCG
La Chambre de commerce de Gatineau, qui compte près de 900 membres, vise à stimuler la vitalité économique de la région en s’engageant activement dans la gouverne de son réseau fort et uni, dans une variété de domaines essentiels à l’épanouissement de sa collectivité. Son rôle est de faciliter le réseautage, de représenter les intérêts de la communauté d’affaires et d’initier des activités de partage de pratiques dans le but d’intégrer pleinement ses membres au développement économique de la région.

À propos de la FCCQ
Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d’affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

©2017 Chambre de Commerce de Gatineau